Venise

Que c’est bon de voyager de nouveau. Depuis notre (2ème) séjour en Thaïlande l’année dernière, je ne suis plus reparti. Et ça m’avait manqué. J’avais pris pour habitude de voyager à peu près tous les 6 mois, planifiant le prochain dès le retour du précédent et insérer quelques week-end par-ci par là. Bon, je ne vais pas non plus me plaindre, la raison pour laquelle je n’ai pas voyagé l’année passée est l’acquisition d’un petit nid d’amour parisien. On ne peut pas non plus tout avoir. En attendant de retrouver une situation financière confortable, je vais essayer de m’octroyer des petites escapades en Europe, dans les pays de l’espace Schengen plus particulièrement (par rapport au fait que sinon j’aurais besoin d’un visa). Et il y a déjà de quoi faire. Je vais essayer de faire des petits City Guide pour recenser mes avis, impressions et bon plans.

Venise donc. Superbe. C’est encore plus mignon que ce à quoi je m’attendais. De l’Italie, j’ai déjà vu Rome et Florence mais j’ai quand même été fasciné par Venise. Tout est mignon, tout est pavé, les maisons sont colorées, les rues sont silencieuses et il n’y a aucune voiture. Une ville piétonne quoi.

Le week-end a duré deux jours et demi. Je suis arrivé vendredi midi, la girlfriend m’a rejoint le soir et nous sommes rentrés le dimanche soir décollage 21h de l’aéroport Marco Polo. Nous étions logés à l’hôtel Ca’ Turelli qui est un petit hôtel/B&B très sympathique situé dans le quartier de Dorsoduro. Le choix s’est porté sur cet établissement de manière un peu forcé parce que les prix étaient assez exhorbitants pour cette période là (le lundi était férié en Italie). Mais au final, nous avons été très contents de tomber sur eux : la localisation était parfaite (à 10 minutes de la gare, arrêt de la navette vers l’aéroport et à 10 minutes du pont de l’Accademia), les hôtes étaient sympas (accueillants et arrangeants notamment pour les sacs le jour du check out), la chambre était charmante parce qu’un brin rustique (à part le fait que le lit était deux twin beds collés) et le quartier calme, vivant. Je le comparerais au quartier latin rive gauche. On y trouve à la fois des universités, des musées et des endroits sympas où sortir (antipastii et dîners). En plus, comme c’est l’île la plus au sud, l’après midi, le quartier des zattere baigne dans le soleil. Parfait pour ma balade digestive du vendredi, une sieste impromptue et une grosse glace coupable.

20160422_Venise_compo12 20160422_Venise_compo6 20160422_Venise_compo2 20160422_Venise_compo8 20160422_Venise_014

Le samedi, nous avons visité les quartiers San Marco, Castello et San Polo. Comme la météo a encore été un peu clémente (en ne commençant à pleuvoir que vers 16h), nous avons préféré rester dehors et battre le pavé. Une grosse journée de marche donc qu’on a fini le soir dans notre quartier autour de la place Campo Santa Margherita.

20160422_Venise_compo3 20160422_Venise_020 20160422_Venise_compo5 20160422_Venise_005

20160422_Venise_033

Le dimanche, la pluie nous attendait dehors après qu’on ait fait une grosse grasse matinée donc nous avons limité la marche et avons visité le dernier quartier, Cannaregio. Ça nous a occupé le reste de la matinée puis nous avons déjeuné et pris un vaporetto pour rallier le musée de l’accadémia. Après le musée, retour à l’hotel pour reprendre nos bagages, un petit café et direction l’aéroport. D’ailleurs, je vous conseille de prendre le bus bleu express (8€) pour faire le trajet Piazzela Roma-aéroport. Il est direct. Vous pouvez prendre les billets aller-retour directement dans le hall de récupération des bagages. Attention, le billet de l’autre compagnie (de couleur orange) coute aussi cher mais fait d’autres arrêts et n’a pas de soute. Pour d’autres bons plans, je vous propose le blog d’Amélie et Ali qui en parlent bien mieux que moi et sur lequel nous avons déniché de bonnes adresses pour manger.

20160422_Venise_040 20160422_Venise_029 20160422_Venise_025 20160422_Venise_compo5

Il y a beaucoup de photos verticales parce que la plupart vient de mon téléphone. J’ai bien amené mon reflex mais je me rends compte que quand je voyage, j’ai tendance à préférer l’instantanéité de mon téléphone même avec ses limites. Pas de monuments, je préfère vous inviter à y aller les contempler vous même et partager ici simplement quelques petites choses qui ont attiré mon regard.

20160422_Venise_compo4

20160422_Venise_compo7 20160422_Venise_compo10 20160422_Venise_compo11

Laisser un commentaire