Sow’lidarity Awards 2013

Pour contrer un peu cette grisaille et cette fraicheur presque-hivernale, laissez-moi partager avec vous un peu de chaleur humaine au travers du dernier événement que j’ai couvert : les Sow’lidarity Awards 2013. Cet événement mettait à l’honneur les associations et les personnalités qui œuvrent tout au long de l’année pour venir en aide aux plus démunis. Les projets qui y étaient présentés rappellent que la solidarité n’est pas une question de moyens, de relations ni même de subventions. Et on ne peut que saluer le travail réalisé par ces bénévoles dont les efforts combinés ont permis de faire une grande différence dans la vie des personnes dont ils s’occupent.

La cérémonie s’est déroulée au Théatre Adyar dans le 7ème arrondissement, un espace avec une ambiance plutôt intimiste. Pour moi, il était primordial de repérer les lieux avant le jour de l’événement pour prévoir le dispositif : nombre de photographe/vidéaste et matériel nécessaire. En tout, il a fallu circuler sur 3 étages : le sous-sol qui communique avec les coulisses, le rez-de chaussé où se situe l’entrée du public et le balcon où se trouve la régie et notre studio photo improvisé. Sokouana, présidente de l’association SOW qui organisait l’événement souhaitait une couverture totale : préparatifs, invités, prestations scéniques, backstages, shooting des artistes et des récompensés… Tout un programme que j’ai estimé ne pas pouvoir assumer tout seul. Je lui ai donc proposé un autre dispositif avec : 1 photographe renfort pour toutes les photos de scène et studio improvisé (car plus facile de passer d’un réglage à l’autre), 1 vidéaste dédié pour les moments forts de la scène, le making of et des interviews (impensable de faire photo et vidéo en même temps), ainsi que moi-même en électron libre pour la couverture photo de tout le reste. Et ce ne fut pas du luxe.

Dans ce genre d’événement, il est important d’être très autonome (d’où le repérage en amont), bien souvent les organisateurs n’ont pas de temps à vous consacrer. Par ailleurs, lorsque l’on intervient à plusieurs, il me semble nécessaire d’avoir un seul point d’entrée qui centralise, dispatche et coordonne l’activité de toute les personnes intégrées dans le dispositif. C’est plus efficace et c’est apprécié par l’organisateur qui n’aura pas besoin de se répéter.

Je vous laisse découvrir quelques photos que j’ai prises des coulisses de cette soirée.

021113_SOWLIDARITY AWARDS 2013_01

021113_SOWLIDARITY AWARDS 2013_02

021113_SOWLIDARITY AWARDS 2013_03

021113_SOWLIDARITY AWARDS 2013_04

021113_SOWLIDARITY AWARDS 2013_05

021113_SOWLIDARITY AWARDS 2013_06

021113_SOWLIDARITY AWARDS 2013_07

021113_SOWLIDARITY AWARDS 2013_08

021113_SOWLIDARITY AWARDS 2013_09

021113_SOWLIDARITY AWARDS 2013_10

021113_SOWLIDARITY AWARDS 2013_11

021113_SOWLIDARITY AWARDS 2013_12

021113_SOWLIDARITY AWARDS 2013_13

021113_SOWLIDARITY AWARDS 2013_14

021113_SOWLIDARITY AWARDS 2013_15

021113_SOWLIDARITY AWARDS 2013_16

021113_SOWLIDARITY AWARDS 2013_17

021113_SOWLIDARITY AWARDS 2013_18

021113_SOWLIDARITY AWARDS 2013_19

021113_SOWLIDARITY AWARDS 2013_20

021113_SOWLIDARITY AWARDS 2013_21

021113_SOWLIDARITY AWARDS 2013_22

021113_SOWLIDARITY AWARDS 2013_23

021113_SOWLIDARITY AWARDS 2013_24

031113_SOWLIDARITY AWARDS 2013_25

Leave A Comment